Journal des Arts #24 : Ilhem Medfai, Stevie Wonder et Prodigy

lhem Medfai à Hammamet

 

Le chanteur irakien Ilhem Medfai était au festival de Hammamet le 4 août où il a chanté avec Badiaa Bouhrizi qui a fait la première partie du concert.

 

Ilhem Medfai a chanté pour la première fois à Tunis, mais sa musique est connue du public.

 

“Mali cheghel bessoug”, “khottar anna el-farah” et beaucoup d’autres chansons que les Tunisiens apprécient et qui sont une fusion entre le flklore irakien et la musique occidentale avec une touche jazzy. La Tunisie était également présente au concert à travers les paroles de son poète emblématique Abou el-kacem Chebbi “Assabah Al-jadid”.

 

L’art est un moyen de résistance, ce n’est pas nouveau et les artistes depuis des lustres ont fait face  à l’injustice à travers leurs productions.

 

Stevie Wonder soutient la lutte contre la pauvreté

 

Stevie Wonder fait partie de ces artistes qui luttent pour plus de justice. Il chantera au Global citizen festival à New York, le 23 septembre. Le concert soutient la lutte contre la pauvreté dans le monde, il se tiendra au même moment que l’assemblée générale des Nations Unies.

 

Le festival est porteur d’un message politique. A part Stevie Wonder, le groupe Green day, un groupe ouvertement anti-Trump et le chanteur Farrell Willams participent au concert.

 

Le principe du festival est simple, l’entrée est gratuite mais pour obtenir un billet, il faudra signer une pétition, ou appeler Justin Trudeau pour lui expliquer que l’investissement en santé et en éducation est important.

 

C’est un oeuf qui a tué Prodigy

 

Quand il est mort le 20 juin Prodigy du groupe Mobb deep, a laissé derrière lui des fans et toute une communauté hip-hop tristes.

 

Le chanteur de shook ones est décédé à l’âge de 42 ans mais les raisons de son décès sont restées inconnues.

 

Vendredi le rapport du médecin a révélé que le rappeur s’était étouffé avec  un oeuf.

 

Prodigy avait une maladie génétique du sang qui l’a souvent amené à rester à l’hôpital où il écrivait ses textes.

Hajer Boujemâa
Publié par: 
Misk
Date de publication: 
Mardi, août 8, 2017 - 18:00